© 2019 La Diane Française. All right reserved.

Programmes

Leclair, une vie de Héraut

Son jeu a fait l’admiration du public parisien dans les années 1730 avant de séduire Louis XV qui en a fait l’un de ses musiciens.Pourtant Leclair n’a jamais cherché la gloire. Sa vie durant, il a voulu se perfectionner dans son art.C’est le parcours exceptionnel d’un génie français, à travers ses voyages, ses rencontres et bien sûr sa musique que La Diane Française, dirigée par Stéphanie-Marie Degand, fait revivre dans ce spectacle qui mêle harmonieusement ce récit et des extraits d’œuvres de Leclair et de ses contemporains.

En 1762, la famille Mozart entame une tournée de quatre ans dans les grandes capitales. À Paris, où ils séjournent à deux reprises, le succès est triomphal pour l’enfant prodige qui charme la Cour et publie sa sonate pour clavecin en ré majeur n° 2, dédiée à Madame Victoire de France. 

Ce succès contraste avec le troisième voyage de Mozart dans la capitale française, en 1778, accompagné uniquement par sa mère

Mozart à Paris

La musique de Jean-Marie Leclair est comme une Arlésienne dans le répertoire des violonistes. On l’aborde très jeune avec un petit tambourin ou un menuet, après quoi on ne la retrouve plus sur le pupitre, sauf à se spécialiser dans les répertoires anciens. Même lorsqu’on se consacre à la musique baroque, on lui préfère toujours Corelli et Couperin : trop instrumental, souvent trop difficile, trop français pour les Italiens, trop italien pour les Français, et donc un peu mystérieux pour tous… Pourtant, quelle magnifique incarnation des fameux Goûts Réunis !

La récréation de monsieur Leclair

1740. Mère de l’art baroque, l’Italie a soumis en un siècle l’Europe entière à ses humeurs musicales. De Londres à Prague et de Hambourg à Madrid, on joue ou on imite ses concertos où brillent les virtuoses, ses opéras où se déchaînent toutes les audaces et toutes les folies. Partout ? Non...

Duels

Programme:

  • Leclair : Sonate "Le Tombeau" (I et IV)

  • Couperin : Première Leçon

  • Rebel : Sonate pour violon avec viole obligée

  • Couperin : Seconde Leçon

  • Couperin : extraits des second et troisième Concerts Royaux (Prélude – Allemande fuguée – Sarabande – Musette)

  • Couperin : Troisième Leçon

  • Entre les pièces instrumentales et les Leçons : plain-chant extrait de l’Antiphonarum Parisiense (Maïlys)

Couperin - Leçons de Ténèbres